Côte d’Ivoire: Inauguration du moulin de Tiegbo

Le 13 août 2016 s’est tenue l’inauguration du moulin à gazole de Tiégbo, en présence des habitants du village, des membres de la Fondation SUCAF-CI, des autorités coutumières et traditionnelles des villages voisins et de la Direction des Complexes SUCAF-CI.

Marquant le démarrage officiel des activités du moulin, cette cérémonie est venue concrétiser l’initiative portée depuis près de deux ans par le groupe Yebêh Kina, association des femmes mariées du village.

C’est en 2014 que ces 41 femmes de Tiégbo, pour la plupart cultivatrices de produits vivriers expriment à l’équipe opérationnelle de la Fondation leur souhait de réduire la pénibilité liée à la transformation de leur aliment de base par l’acquisition d’un moulin à gazole. S’en suit un long travail préparatoire (formations en structuration et comptabilité simplifiée animées par les OT, constitution d’un fonds de caisse, sollicitation du groupement des hommes cultivateurs du village) qui aboutit finalement au lancement et à la mise en œuvre du projet, en février dernier.

2 Au-delà de l’acquisition du moulin, la Fondation SUCAF-CI a appuyé le groupe dans la mise en place d’outils simples pour gérer cette activité au travers de plusieurs formations en gestion des stocks et en gestion financière. Par ailleurs,  le jeune meunier du village, nommé par les femmes du groupe a été formé à l’utilisation technique des machines et au travail quotidien du moulin par deux meuniers expérimentés. Les OT poursuivent actuellement le suivi de l’activité et achèvent les formations pratiques des membres du groupe sur l’utilisation et l’entretien du matériel, les mesures de sécurité et la maintenance du moulin.

Lors de l’inauguration, la Fondation SUCAF-CI a salué la motivation et la participation active de l’ensemble des habitants de Tiégbo qui ont largement contribué à la mise en œuvre du projet, prenant en charge notamment l’achat de la décortiqueuse et la construction du local qui abrite le moulin.

Tous les invités ont encouragé les femmes à poursuivre leurs efforts afin de gérer au mieux cette activité qui en plus de réduire la pénibilité du travail, permettra de générer un revenu complémentaire pour le meunier du village et l’association des femmes Yebêh Kina de Tiégbo.

3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*