COTE D’IVOIRE : Lancement officiel de la production et de la commercialisation des savons traditionnels au village 2

Soutenir les initiatives de développement économique des groupements et associations vivant en périphérie des implantations agro industrielles de la SUCAF CI, voilà une des missions de la Fondation SUCAFCI. Au travers du projet du groupe « Espoir des femmes » du village 2, zone de Ferké 2, la Fondation se rapproche de son objectif d’appui !

Le 18 février 2017 a eu lieu l’inauguration du projet « appui au lancement de la production et de la commercialisation de savons traditionnels dit «kabakourous » (caillou en langue Malinké), porté par l’Association Espoir des femmes du Village 2. Cette cérémonie marquant le lancement officiel des activités de fabrication et concrétisant ainsi l’initiative portée par ce groupe de femmes depuis plus de deux ans, a vu la présence des habitants du Village 2, des membres de la Fondation SUCAF-CI, des autorités coutumières et traditionnelles des villages voisins, de la Direction des Complexes SUCAF-CI et du Représentant du Sous-Préfet de Badikaha.

En contact avec la Fondation SUCAF-CI depuis son lancement en 2013, ce groupe féminin de 17 femmes a exprimé dès le départ sa volonté de mettre en place une activité génératrice de revenus qui soit rentable et durable, et qui permette à la grande majorité de ses membres sans emploi fixe d’obtenir un revenu complémentaire. C’est ainsi qu’en 2015, les femmes ont souhaité se lancer dans la fabrication de savons kabakourous, une activité peu pratiquée dans la zone.

S’en est suivie une longue période de travail avec le soutien de la Fondation visant le renforcement des capacités techniques du groupe, la maîtrise des techniques de saponification et la recherche de voies d’approvisionnement et de commercialisation appropriés. Plusieurs sites de fabrication de kabakourous ont été visités à cet effet et plusieurs formateurs bénévoles ont accompagné et formé pratiquement les femmes au cours de l’année 2016. Ainsi, les nombreux tests de fabrication réalisés ont permis aux femmes de s’assurer de leur capacité à produire un kabakourou de qualité.

Une fois le processus de production maîtrisé et la rentabilité de l’activité démontrée, la mise en œuvre du projet a été lancée en septembre 2016. 

Au-delà de l’organisation des formations techniques, la Fondation SUCAF-CI a appuyé les femmes dans la réalisation des investissements nécessaires au démarrage de l’activité : construction  d’un local de production et de stockage, acquisition d’équipements de protection, du matériel de fabrication et des matières premières de base : huile de palme et soude.  L’équipe opérationnelle de la Fondation a également accompagné le groupe dans la mise en place d’outils permettant la bonne gestion de l’activité au travers de plusieurs formations en gestion des stocks, calcul de rentabilité et gestion financière.  

La cérémonie d’inauguration marquant le lancement d’une petite entreprise prometteuse, les participants au travers de leurs différentes allocutions, ont salué les efforts consentis par les femmes pour mettre en place cette belle initiative et  ont encouragé le groupe à poursuivre sur cette même voie pour que la production prenne de l’ampleur dans les mois à venir. Le Chef du Village 2 et le groupe Espoir des femmes à travers sa Présidente ont également remercié la Fondation SUCAF-CI pour son soutien et son appui régulier au groupe.

Par Camille et Victor, Ferké 2

 

                            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*