TCHAD : La maison de la culture du canton Banda inaugurée !!!

Faisant suite à un besoin exprimé par la jeunesse du canton de Banda, la Fondation CST, avec l’appui du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Tchad, a lancé une maison de la culture, une première en milieu rural !  

Il y a plusieurs mois, nous vous racontions la cérémonie de pose de la première pierre de la maison de la culture. Samedi 13 mai a finalement eu lieu l’inauguration de cette maison.

Petit rappel

Le projet de Maison de la culture est né de la collaboration entre la fondation CST et les jeunes de Banda lors des semaines culturelles et des festivals interscolaires (voir ici ou par exemple).

 C’est en 2013 que la collaboration est née quand la jeunesse a sollicité la fondation pour un soutien financier et organisationnel pour la mise en place de la semaine culturelle. Une rencontre de tous les jeunes du canton autour d’activités culturelles et sportives afin d’échanger, de créer un espace d’expression et de promouvoir la culture. Devant le succès de cette collaboration, elle s’est poursuivie jusqu’à aujourd’hui. En 2015, la semaine culturelle a même bénéficié du concours financier de l’Ambassade de France au Tchad. Ce qui a permis de mettre en place des prix pour les lauréats des jeux concours et spectacles organisés.

Face au dynamisme de ce partenariat et des semaines culturelles, les jeunes ont exprimé l’idée d’avoir une maison de la culture pour développer les activités culturelles tout au long de l’année. Cela a pu être possible grâce à  un appel à projet de l’ambassade de France PISCCA (projets innovants des sociétés civiles et des coalitions d’acteurs) auquel la fondation a postulé en avril 2016. Après une première sélection des projets, Monsieur Abel KINA (chargé de développement local de la fondation) s’est rendu à N’Djaména pour défendre le projet devant un comité de sélection qui a fini par donner une suite favorable à la subvention demandée.

Le projet

La maison de la culture est un lieu où les élèves, les jeunes, les enseignants peuvent se retrouver et mettre en place des initiatives en faveur de la culture : lecture, peinture, débat…etc. L’ambition du projet est de promouvoir les arts, d’encourager la lecture, de favoriser l’émergence d’une vraie citoyenneté et de réduire la délinquance juvénile.

Un Comité de gestion a été créé pour gérer cette maison il est composé des jeunes à l’origine des semaines culturelles et de deux personnes ressources du canton. Ce COGES tient des réunions régulières avec la fondation CST pour se préparer à la gestion, il a été formé il y a quelques semaines par le directeur du Centre d’Apprentissage de la Langue Française (CALF) de Sarh, M. Abdelakader Mahamat Djibrine sur l’animation d’un centre culturel.

La journée d’inauguration

Elle a commencé à 9h 30 après l’arrivée des autorités. Elle a rassemblé : M. le Sous-Préfet, M. le Chef de Canton, les chefs de villages environnants, le délégué culture et loisirs, le directeur du calf etc.

La Cérémonie s’est ouverte par une présentation du projet et un rappel du programme des activités par les modérateurs Abel Kina  et Moctar Modou (membre de la fondation). Monsieur Kina a transmis les félicitations et les encouragements de l’Ambassade de France, qui n’avait pas pu être présente. Se sont ensuite enchainés les mots du directeur du COGES de la maison de la culture et du chef de canton.

Le premier a remercié chaleureusement la fondation CST pour son implication dans ce projet et l’ambition de ce projet. 

Le Chef de Canton a également salué le projet et invité les jeunes membres du COGES à faire vivre  cette maison.

Pour cette cérémonie d’une maison de la culture, le COGES et la fondation CST ont voulu faire profiter aux invités un peu des activités qui pourront avoir lieu dans cette maison.

Les invités ont donc pu assister après les mots d’ouverture à une pièce de théâtre écrite par une troupe de théâtre du canton de Banda, sur le thème « qu’est-ce qu’une maison de la culture ? ». Dans cette pièce des personnes installées devant une marmite d’alcool local sont rejoints par un jeune les invitant à se joindre à lui pour aller à la nouvelle maison de la culture plutôt que de rester à boire. Pour les motiver il leur décrit l’ensemble des activités qui y auront lieu.

Le public a beaucoup apprécié cette scène pleine d’humour.

Ensuite des spectacles de danses ont eu lieu avec des acrobaties et un jeune homme réalisant un tour de magie avec du feu.

Après la fin de ces spectacles, le sous-préfet a conclu la cérémonie par un discours dans lequel il a félicité la fondation CST et les jeunes pour leur travail ainsi que les autorités locales qui ont soutenu le projet. Il a également souligné le fait que l’animation de cette maison n’allait pas être facile mais qu’il fallait « conserver la dynamique du départ et gérer cette maison de manière transparente, la faire vivre en organisant les manifestations socio culturelles permettant à notre jeunesse de s’épanouir, de grandir dans le respect de l’autre ».

Le sous-préfet s’est ensuite dirigé vers la maison pour couper le ruban et visiter l’intérieur. Pour l’occasion, la fondation avait invité le centre artisanal de Sarh pour exposer ses œuvres. Des pots de miel de la coopérative de miel (partenaire de la Fondation CST) ont été distribués.

Tous les invités ainsi que les artistes se sont ensuite dirigés vers l’école maternelle où était disposées des tables pour le repas.

L’après-midi, les jeunes du Canton se sont rassemblés pour un match de foot et une soirée dansante à la maison de la culture.

Les activités se sont terminées à 19h.

La fondation CST tient à remercier tous les membres du COGES et de la fondation CST qui ont permis de faire de cette journée une réussite. Elle remercie également les autorités locales pour leur soutien, la Compagnie Sucrière du Tchad pour son appui, notamment pour l’électrification du bâtiment et bien entendu le service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Tchad, dont le cofinancement a permis de rendre possible l’émergence de cette belle initiative locale. 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*