Les Fondations SOMDIAA

Les Opérationnels Terrain

Ils sont les salariés des fondations qui en ont la charge au quotidien. Ainsi, ils sont les interlocuteurs des populations locales. Ces binômes internationaux permettent de valoriser les échanges d’expériences, de compétences, de cultures pour développer une meilleure approche socioculturelle de la mission qui leur est confiée. Les animateurs en développement local maîtrisent les dialectes parlés sur le terrain et permettent de s’affranchir des barrières linguistiques pour mettre en place et maintenir un dialogue constructif avec l’ensemble des parties prenantes des Fondations.

Ils disposent d’un local d’accueil dans chacune des implantations des Fondations. Ce local est ouvert à toute personne et permet aux populations de prendre contact, d’obtenir des informations, des conseils, de s’inscrire aux formations et de présenter leurs groupes et leurs projets.

Les Opérationnels Terrain effectuent quotidiennement des visites dans les villages et dans les quartiers, à la rencontre des groupes, de manière à connaître au mieux leurs interlocuteurs, leur fonctionnement, leurs difficultés et leurs réalisations.
Ils travaillent sur la base d’un binôme international composé d’un animateur en développement local national et d’un volontaire de solidarité internationale.

Portraits des opérationnels terrains

TCHAD – BANDA

 

Florent KADJANGABA

Titulaire d’une Maitrise en Sociologie obtenue à l’Université de Ndjamena, Kadjangaba Florent est un jeune homme qui s’est décidé à travailler dans et pour le monde rural. La problématique du développement local lui est chère c’est ainsi qu’il a rejoint la Fondation CST en vue de contribuer à l’amléioration des conditions de vie des populations.  

Après plusieurs années d’expérience dans ce domaine avec différentes ONGs du Sud du Tchad, il continue aujourd’hui avec la Fondation CST. Il souhaite se mettre au service de la Fondation pour atteindre ses objectifs et de développer davantage ses compétences en termes de gestion de projets de développement local.

 

Manon INDUSTRI

Titulaire d’un master 2 de Géographie et d’Aménagement spécialisée en géographie sociale, Manon a également obtenu un second master professionnel en urbanisme. Elle réalise cette année supplémentaire en alternance au sein de la Direction de la Coopération Internationale de Monaco dans le domaine de l’aide au développement en direction des pays d’Afrique et du Moyen-Orient. C’est cette expérience qui lui confirme son envie de travailler sur le terrain pour participer à la co-construction de projets de développement avec les populations locales. Soucieuse de travailler au profit d’actions de développement qui ont du sens et en concertation citoyenne, Manon occupe actuellement le poste d’Opérationnelle terrain / Conseillère extérieure au sein de la Fondation CST

***

CAMEROUN – SITE DE NKOTENG

 

Cécile TETEK

Originaire de la région du centre CAMEROUN, Cécile Tetek a fait des études universitaires en biologie végétale à l’université de Dschang. Elle s’est ensuite orientée en master développement durable option environnement et gestion des ressources naturelles.

Par la suite, Cécile a effectué un stage au Centre Technique de la Forêt Communale en collaboration avec la commune de Ndikinimeki (Région Centre) puis à la SOSUCAM au service environnement sur la thématique de la gestion des déchets.

La problématique du développement socio-économique des populations locales a toujours suscité pour elle un intérêt particulier et une envie d’apporter son expérience auprès des populations vulnérables, notamment au travers des mécanismes du développement participatif. Travailler au sein des Fondations SOMDIAA est donc une suite logique pour son parcours tourné vers l’amélioration des conditions de vie des populations.

Anne-Laure MOTTAIS

Depuis toujours attirée par les contacts humains, la volonté de comprendre ce qui l’entoure et les voyages, Anne-Laure a découvert un domaine professionnel dans lequel elle souhaite perdurer et une expérience humaine incomparable. 

Après un cursus universitaire en sciences sociales, elle conclut son master en Solidarité internationale action humanitaire et crises par un service civique de 10 mois au Cameroun. La mission consistait à accompagner les femmes agricultrices de manioc dans la production, la transformation et la commercialisation de leurs produits, dans la région de la Lékié. Ce premier contact avec le monde du développement rural sur le continent Africain a confirmé son désir de travailler sur ces problématiques. 

 

CAMEROUN – SITE DE MBANDJOCK

 

Hans AKAM

 Hans AKAM

Hans Akam est originaire de la région du Sud Cameroun. Détenteur d’une Maîtrise en Droit public obtenue à l’université de N’Gaoundéré, il s’oriente ensuite vers une formation d’ingénierie du Développement à l’Institut Supérieur du Sahel (Université de Maroua) sanctionnée par un Diplôme d’Ingénieur Facilitateur de Développement. Bénéficiant d’une forte expérience dans l’élaboration de plans communaux de développement réalisés pour plusieurs communes, avant de s’engager pour celle de Sangmélima dans le cadre du Programme National de Développement participatif (PNDP).   Fort de ce vécu au côté des communautés, Hans décide de s’engager avec les fondations  du Groupe Somdiaa avec pour leitmotiv faire rayonner la fondation Sosucam, Mbandjock.

 

Florian SOLOVIEV

Florian est de nationalité belge et a grandi en Afrique (Sénégal, Maroc, Burkina Faso, Rwanda). Intéressé par la création d’activités génératrices de revenus et la valorisation des milieux ruraux, il a fait des études dans le domaine des sciences économiques et de gestion, plus précisément en management du tourisme et des loisirs option tourisme durable.
Lors d’un stage de plusieurs mois au sein d’une association togolaise, il a pu prendre part au montage d’un projet touristique dans un village en partenariat avec la chefferie et le Comité Villageois de Développement de la localité. Par la suite, Florian s’est engagé en tant que Volontaire du Corps Européen de Solidarité pendant
presque un an. Il a été en appui au dispositif «Développement Local et Touristique des Villages» d’une association guyanaise oeuvrant pour le renforcement du pouvoir d’agir des communautés autochtones amérindiennes. Dans un premier temps, il a de nouveau travaillé dans le développement touristique en montant un projet d’accompagnement de porteurs de projets individuels et associatifs. Dans un second temps, il a travaillé dans le développement local en menant une mission de suivi-animation dans deux villages. Cette mission consistait à réaliser une enquête sur le développement économique et l’insertion socio-professionnelle, à coordonner l’intervention de structures d’animations et à préfigurer des projets d’utilités collectives.
Florian souhaite désormais pleinement s’investir dans le développement local et poursuivre son engagement dans le volontariat. Il a donc intégré la Fondation SOSUCAM en tant que Volontaire de Solidarité Internationale dans cette intention.

 

***

CONGO – NKAYI

 

 Octasia MIAZONZAMA

Octasia est née à Brazzaville, capitale politique du Congo. Elle a fait ses études universitaires à l’Université Marien Ngouabi précisément à l’Ecole Nationale Supérieure d’Agronomie et de Foresterie (E.N.S.A.F.) ex I.D.R, d’où elle a obtenu son diplôme d’Ingénieur de Développement Rural en décembre 2013, après une  formation de cinq (5) ans.

Apres l’obtention de son diplôme elle a voulu mettre ses compétences théoriques  en pratique, ce qui l’a poussée  a travailler avec le C.E.F.E sur l’étude de la diversité des espèces et variétés cultivées en agriculture sur champs surélevés en zone marécageuse dans la cuvette centrale, au Nord Congo. Après cela, elle a supervisé des enquêtes ménages sur la consommation du bois-énergie à Owendo dans le département de la cuvette, organisée par la Coordination Nationale REDD, en collaboration avec la Banque Mondiale.

Actuellement elle est animatrice de développement local à la Fondation Saris Congo ce qui est pour elle une belle opportunité, celle de se confronter au cadre Agronomique, de mettre en œuvre son projet professionnel dans un domaine qui le passionne et dans lequel elle veut s’investir.

 

Schobère SHIMAGIZA

De nationalité belgo-burundaise, est engagée dans le milieu associatif depuis son plus jeune âge. C’est grâce aux mouvements de jeunesse qu’elle développe un grand intérêt pour les projets d’échanges interculturels et de solidarité internationale.

Lors de son master en sociologie à l’Université de Strasbourg, elle s’intéresse davantage à son continent natal et à la coopération pour un développement local durable et inclusif.

Après avoir effectué plusieurs mois de stage au Burundi, elle décide de s’engager en tant que volontaire dans des projets de solidarité internationale et de développement local en Guyane française puis en Guinée. Durant ses missions, elle est chargée d’accompagner des structures locales dans diverses activités telles que la création d’outils pédagogiques pour introduire les objectifs du développement durable, ou encore le développement d’activités génératrices de revenus en milieu rural.

Schobère est impatiente de découvrir ce beau pays qui est le Congo , mais elle se réjouit surtout d’intégrer la Fondation SARIS-Congo et de participer à la co-construction de projets de développement avec les populations locales ! Elle est persuadée qu’elle vivra une expérience humaine unique et que cette nouvelle opportunité professionnelle sera rythmée par le partage de compétences et de savoirs.

 ***

NGAKOBO – CENTRAFRIQUE



 

 ***

OUELLE – GABON

 

Capucine FAVRET

Coordinatrice de projet de solidarité, Capucine est engagée au sein de la Fondation SUCAF GABON en qualité de Conseillère extérieure (contrat de VSI). En amont de cet expérience professionnelle elle a notamment réalisé un service civique au Sénégal (Tambacounda) pendant 1 ans au sein de l’association ICD-Afrique où elle secondait le chargé de programme « Agriculture raisonnée ».

Fière de pouvoir contribuer au positionnement de structure d’accompagnement, d’appui-conseil et d’orientation de la Fondation SUCAF GABON, elle mettra à contribution de cette dernière l’ensemble de ses savoir-faire et être. Elle souhaite, naturellement, un échange réciproque de compétences avec son binôme afin de mener au mieux les projets en cours et d’en développer de nouveaux grâce à l’étude des besoins respectifs des porteurs de projet locaux.

Animée par les domaines de l’environnement, du développement local et de la solidarité internationale, elle est convaincue que son intégration sera rapidement effective et que cette nouvelle expérience (septembre 2021) s’inscrit parfaitement dans son parcours professionnel.

Tendresse Gaëlvy NGOULOU BOBEY

Tendresse Gaëlvy est né au Gabon dans la province du Haut Ogooué à Franceville. Titulaire d’un master 2 en agroéconomie obtenu à l’Institut National Supérieur d’Agronomie et de Biotechnologie (INSAB), il est passionné par le développement local et communautaire facilitant l’autonomisation des populations (y compris femmes et jeunes) vivant en milieu rural.  

Au cours de son parcours universitaire, il a souvent été amené à côtoyer et accompagner des groupements et acteurs du monde agricole. Son dernier stage au sein de l’Agence de Développement Agricole du Gabon (ADAG) notamment, portait sur l’analyse de la production de la pâte de manioc dans la province de l’estuaire. Cette expérience lui a permis de mieux comprendre les difficultés auxquelles font face les producteurs, surtout en milieu rural où l’encadrement est inexistant. Gaëlvy est aussi un entrepreneur hors pair et passionné ! Créateur d’AGR, il a trois fois été lauréat de concours d’appel projet d’AGR à l’instar de celui organisé en 2020 par JA GABON et celui organisé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports du Gabon en 2021. Le business model n’a plus de secret pour lui !

Arrivé à la Fondation SUCAF Gabon depuis juin 2022, il compte bien mettre son expérience et ses compétences en agronomie à profit pour venir en aide aux porteurs de projets de sa zone d’intervention. Avoir l’opportunité de contribuer à l’amélioration des conditions de vie et du bien-être des populations de sa province de naissance est pour lui une immense fierté !

***

FERKE 1 – COTE D’IVOIRE

 

 Yapo Wilfried BOUAFFON

Yapo Wilfried est né dans le Sud-Est de la côte d’ivoire dans la région d’Adzopé. Titulaire d’un diplôme d’études supérieures en Agriculture Tropicale Option Production Animale obtenu en 2013, Wilfried a eu sa première expérience en tant que stagiaire à la Société Agro-Piscicole de la Mé sur « l’analyse des causes de mortalité de Oréochromis Niloticus (Tilapia) en étang piscicole ».

Par la suite, ces 04 années d’expériences avec l’ONG Inades Formation Côte d’Ivoire lui ont permis de travailler dans différentes régions du pays sur plusieurs projets dans le domaine du développement rural et d’appui/accompagnement des associations et communautés. Notamment sur le projet « Développement de l’auto-emploi au profit de 300 jeunes dans la Région des grands-ponts, par la création d’Activité Génératrice de Revenus dans les filières Agro-pastorales » et le projet « Assistance Technique en vue de l’accompagnement des jeunes issus des villages impactés par le projet aurifère d’Ity en création et développement d’Activités Génératrices de Revenus (AGR) » Il a intégré l’équipe de la Fondation SUCAF-CI en tant qu’Opérationnel Terrain depuis le 04 février 2020. Il aimerait dans cette nouvelle expérience contribuer à l’atteinte des objectifs que la Fondation SUCAF-CI s’est assignés.

Antoine YEO ZIE

Technicien supérieur en Ressources Humaines et Communication après une année d’étude en Sciences Juridiques Administratives et de Gestion, Antoine a effectué plusieurs stages dont un à la Mairie d’Abobo et s’est investi dans des actions de développement communautaire par la structuration d’une coopérative de femmes en milieu rural, ainsi que dans le suivi de leurs initiatives. Originaire de la région dans laquelle interviendra la Fondation SUCAF CI, Antoine connait bien le milieu, maîtrise les dialectes locaux et la composante culturelle. Très fier de pouvoir contribuer à sa mesure au développement régional, Antoine mettra toutes ses connaissances et compétences au profit de la Fondation SUCAF CI.

 

FERKE 2 – COTE D’IVOIRE

 

Kadiolawa Moussa SORO

Originaire du nord de la Côte d’Ivoire Kadiolawa Moussa a effectué ses études supérieures à Abidjan et Bouaké où il a obtenu une licence en « Gestion des Ressources Humaines et communication ». Il s’est lancé dans le domaine du développement depuis septembre 2016  avec l’ONG  CPGK (Coordination des Promoteurs de Groupes de Korhogo) où il a travaillé en tant que Chargé suivi-évaluation sur le projet POWER Africa (Projet d’autonomisation de la femme en milieu rural) en partenariat avec CARE International. Ce projet a facilité l’encadrement, la formation et le suivi de plus de 1 719 groupements dans la région du Nord de la Côte d’Ivoire et l’inclusion financière de plus de 300 AVEC aux instituts de micro finances PAMF (Première agence de micro finance) et ADVANS.

Moussa a également travaillé sur le projet CADE (Communauté et ami des enfants) ,orienté autour de trois axes majeurs que sont : la santé de la mère et de l’enfant, l’éducation et assainissement en partenariat avec UNICEF, le projet MUSE (Multiples Usages des services de l’eau au nord de la Côte d’Ivoire) en partenariat avec la Fondation AGA KHAN et le projet PEJEDEC où il avait pour mission de former, d’encadrer et faire le suivi ainsi que l’inclusion financière des  groupements sur la méthodologie AVEC. Une approche enseignant la vie associative, l’épargne, le crédit communautaire et l’inclusion financière. Il est arrivé à la fondation SUCAFCI en tant qu’Opérationnel Terrain. Il est passionné par les activités communautaires, pour lui l’autonomisation de la femme et des jeunes filles en général en milieu rural est un défi majeur à relever.

Youssouf Pakigné SILUE

Youssouf est titulaire d’un diplôme en Economie et Gestion Agropastorale qu’il a obtenu à l’Institut de Gestion Agropastorale au sein de l’Université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo. Juste après sa soutenance, Youssouf a eu plusieurs expériences enrichissantes avec une ONG nationale sur plusieurs projets et dans plusieurs régions du nord du pays, il a aussi été consultant pour le compte de plusieurs cabinets de conseils accompagnement. Séduit par la chaleur du milieu rural et par l’approche participative prônée par les Fondations du groupe SOMDIAA, il rejoint la Fondation SUCAF CI en février 2020 pour apporter sa pierre à l’édifice afin d’amener les populations rurales à avoir de meilleures moyens de subsistance à travers les Activités Génératrices de Revenus et de conditions de vie à travers les projets communautaires.

 

***

DOUALA – CAMEROUN

 

Riantsoa Judickaël RAKOTONDRAVONY

Riantsoa Judickaël RAKOTONDRAVONY, économiste de formation, et diplômé d’un Master 2 en Analyse de projets de développement et d’un Magistère en Développement Economique délivré par le Centre d’études et de Recherches sur le Développement International (CERDI) de l’Université de Clermont Auvergne à Clermont-Ferrand, France. Avant cela, Judickaël a également effectué un Master 1 en Analyse des Politiques Publiques à l’Université de Bourgogne à Dijon, France.

Judickaël a également effectué un stage chez Helvetas Swiss Intercooperation Madagascar, une ONG internationale qui oeuvre dans le domaine de la coopération au développement et l’aide d’urgence.

Depuis Janvier 2021 jusqu’en Août 2021, il a été coordonnateur de la cellule de suivi-évaluation et capitalisation au sein de Travaux publics Sans Frontières (TPSF), une ONG française qui mène des projets de développement en Afrique.

 


Rolande MESSASSA MVOGO

Rolande est une jeune camerounaise originaire de la région du centre. Passionnée par l’agriculture et l’élevage. Elle a fait ses études à l’Université d’agriculture de Sa ’a où elle a obtenu un BTS en Entrepreneuriat agropastoral. Par la suite, Rolande a travaillé dans une ferme porcine (West Farms) pendant une période de 06 mois en qualité d’engraisseuse. Elle a également participé à la création et à l’encadrement de nombreux projets portés par les jeunes de la ville d’Obala à travers la JECADO. Au vu de toutes ces expériences, Rolande a décidé de compléter ses études par une Licence en économie et sociologie rurale, domaine qu’elle apprécie beaucoup. Motivée et soucieuse de toujours contribuer au développement des communautés, Rolande se retrouve aujourd’hui à la Fondation SGMC avec pour but la mise en pratique de ses compétences et la volonté d’apprendre encore plus.

 

 

***

TOGO – LOME

 

Eli Kodzo APELI AYEME 

Engagé dans le milieu associatif togolais depuis son jeune âge, Elie est titulaire d’une maîtrise en sociologie du développement obtenue à l’Université de Lomé. Il a travaillé à la mise en œuvre de programmes d’éducation à la santé des jeunes et des droits de la femme dans les milieux ruraux. Il a aussi accompagné des Comité Villageois de Développement (CVD) dans la mise en œuvre de leurs projets. Il reste convaincu de la nécessité d’une démarche participative dans tout processus de développement.

 

 

Lisa DUCOURNAU

Lisa, nouvelle Opérationnelle Terrain, a rejoint la Fondation SGMT ce lundi 12 avril 2021. A 26 ans, elle est convaincue que cette expérience peut lui apporter une réelle plus-value, tant au niveau humain que professionnel. Passionnée par les domaines de l’environnement, du développement local et de la solidarité internationale, elle est diplômée d’un Master 2 en Gestion de l’Environnement et Valorisation des Ressources Territoriales.

C’est suite à plusieurs stages réalisés à l’étranger, que Lisa a souhaité poursuivre cette aventure en effectuant tout d’abord un service civique au Maroc. Ces expériences lui ont également permises de confirmer ces choix de travailler dans ces domaines d’expertises. Soucieuse de travailler au profit d’actions de développement local qui ont du sens, elle a alors décidé de se rendre utile en tant que Volontaire de Solidarité Internationale (VSI) déployée par l’association France Volontaires. En effet, elle a une réelle volonté d’œuvrer pour un développement qui se veut intelligent et responsable, respectant l’environnement et accroissant le bien-être des populations, en lien avec le développement local des territoires.

A travers cette expérience, elle espère réussir à faire émerger des actions via une démarche qui se veut participative et proche de la population locale, de la zone d’intervention de la Fondation SGMT. Elle attend de cette expérience qu’elle lui apporte de nombreuses connaissances en gestion de projets, qu’elle pourra notamment valoriser dans ces expériences futures. Enfin, elle souhaite vivre une expérience unique au Togo, riche en découverte, en partage avec la population locale, mais aussi en émotions !

***

Les Opérationnels Terrain tissent ainsi des relations suivies et de confiance avec les groupes et se rendent disponibles pour accueillir, conseiller, former et rendre visite à leurs interlocuteurs. Ils favorisent l’émergence des initiatives participatives que les Fondations soutiennent.

Loin d’être une situation inhabituelle, car quasiment tous les hommes levitra kamagra seront impactés un jour ou l’autre par un problème d’érection, cela peut devenir préoccupant lorsque les troubles érectiles sont durables. Habituellement, il n’y aura aucun effet secondaire. les marchands nous ont abusés pendant des siècles. Il est important de prendre diverses mesures de prévention, de sorte que plus de personnes âgées de ne pas penser à la nature intime du effet secondaire lasilix problème. La mise en service est clomid sans ordonance très simple, il suffit de faire une recherche de capteur de puissance dans votre compteur vélo, de faire tourner la roue pour activer le prix du propecia système et la reconnaissance du système est quasi immédiat.

Cette découverte pourrait permettre la mise au point de nouveaux viagra pharmacie en ligne traitements ciblant cette particularité génétique. – Le plaisir éprouvé tient à la dépense de soi et aux prix cialis france pharmacie réactions que l’on réussit à provoquer: L’élément d’un objet sera reconnu de la même manière dans les deux cas. Il peut être intimidant cialis prix d’aborder cette question avec son médecin. Cet ego reconnaît déjà sa multitude interne, son chaos identitaire protéiforme. Il en va de même pour les brand viagra pas cher livraison rapide problèmes d’éjaculation qui se manifestent aussi parfois avec le diabète.

Выгодный кредит с просрочками на карту в Украине или займ без справки о доходах. Оформление займет не больше 15 минут.

У будь-який час дня і ночі кредит без відмови 24/7 доступний всім повнолітнім громадянам України. Рішення за 5 хвилин.

Як отримати без рутини кредит онлайн на картку без перевірки кредитної історії? Все просто - потрібно подати заявку в МФО.

Для того, что бы получить кредит круглосуточно на карту в Украине, необходимо заполнить анкету в МФО.

Автоматизированный скоринг позволяет оформить займ без проверок и звонков на карту в Украине 24/7.